AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   Ven 18 Nov - 12:31

Que raconter de ces quelques jours qui venaient de s'écouler?

Ils avaient été éreintants, c'était certain. Tant pour Ayili, qui passait son temps à nettoyer l'académie, que pour son entourage, qui devait supporter sa mauvaise humeur permanente. Car peu après sa rencontre avec sa collègue et une jeune élève du nom de Cozamalotl, Ayili, qui pensait en avoir terminé avec sa tâche difficile, s'était rendu compte que les araignées n'avaient pas attendu après elle pour tisser à nouveau leur toile dans chaque recoin de l'académie. L'acrobate, emportée par le désir de perfection qui était le sien, avait donc entreprit un nouveau tour des bâtiments afin de faire sortir toute les petites bêtes qui n'étaient pas les bienvenues dans l'école.

Ensuite, les élèves s'étaient mis en tête d'arriver un par un, et c'était de la poussière qu'ils ramenaient de l'extérieur que la jeune femme devait nettoyer, quant ce n'était pas de longues flaques d'eau à éponger. En deux mots, ça suffisait! A peine Ayili avait-elle fait le tour de l'académie qu'elle devait à nouveau recommencer et ce cercle sans fin commencer à l'agacer sérieusement. Jetant l'éponge au sens propre du terme, elle avait pris la décision de faire face au directeur tyrannique de cette école. Et cette fois, elle ne reculerais pas.

Voila comment Ayili se retrouva pour la seconde fois dans le bureau de Chipili. Du coin de l'œil, elle remarqua qu'une petite plante verte inconnue avait pris place sur le bureau. Elle l'ignora, et annonça d'une voix ou elle masquait difficilement sa colère:

-J'en ai assez. Soit vous m'embauchez immédiatement, soit je pars dans l'heure.

Ayili n'ignorait pas que le risque qu'elle prenait en prononçant cette simple phrase mettait tout son avenir en jeu. Évidemment, Chipili avait besoin d'elle étant donné qu'elle était la seule maître acrobate à s'être présentée à lui. Mais il pouvait tout de même lui refuser le poste pour une raison qu'il serait le seul à connaitre. Dans ce cas, la jeune femme se retrouverait seule, sans aucun emploi, avec pour unique moyen de survivre une corde, quelques balles et une once d'agilité et de pratique.

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipili
Admin
avatar

Nombre de messages : 158
Citation : C'est dans son bureau que vous le trouverez le plus souvent...
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   Dim 4 Déc - 21:13


Le retour d'Ayili, enfin!

Chipili le savait, il  fallait bien se comporter avec la jeune femme. Il s'était préparé des dizaines de fois à ce nouveau rendez-vous: sois poli, sois souriant, sois accueillant, se répétait-il. Il regrettait en effet terriblement le mauvais accueil qu'il lui avait réservé le jour de son arrivée. Certainement à cause de l'anxiété du premier rendez-vous avec un professeur. Il pouvait s'estimer heureux qu'Ayili n'ait pas fui l'académie! Le passé était le passé. Il fallait maintenant veiller à ce que cette jeune femme aux cheveux blancs devienne son alliée. 

- Prenez place, chère maître, je vous en prie, et prenons le temps de nous connaître, lui dit-il en s'efforçant de sourire le mieux qu'il put. 

Il réfléchit ensuite à une manière de lancer la conversation et voici ce qui lui vint à l'esprit: 

- Dites-moi pour commencer, comment se sont déroulés vos premiers jours dans l'académie?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chipiliacademie.1fr1.net
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   Lun 5 Déc - 14:41

Refusant d'obéir au vieillard qui lui faisait face, bien que celui-ci soit le directeur de la prestigieuse académie où elle comptait enseigner, Ayili ne s'assit pas sur la chaise qui lui était présentée. Si elle devait être renvoyée, se serait avec un furieux claquement de porte et non pas accompagnée d'un misérable raclement de chaise. Le vieil homme lui envoya alors un magnifique sourire dévoilant ses chicots jaunis par le temps. Il ne semblait pas le moins du monde contrarié par la réaction de la jeune femme. Mais il sembla à Ayili que la perfidie gouttait de la question qu'il posa ensuite, tant elle s'opposait à son sourire. Chipili OSA lui demander comment venait de se dérouler les derniers jours vécus par la jeune femme.

Sans le savoir, il venait de mettre la vie de sa plante verte en danger. Dire que les derniers jours de la vie d'Ayili avaient été les plus horribles qu'elle avait vécu aurait été faux. Il lui suffisait de réveiller les souvenirs de ses dix-huit premières années, des regards haineux de sa sœur, et ceux où se reflétaient l'horreur, de son père, pour démontrer qu'elle avait déjà vécu bien pire que de faire et refaire le ménage dans une académie immense. Mais faire le ménage l'insupportait. Même avec l'aide de son élément, Ayili détestait cela pour une raison enfouie dans son passé. C'était d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles elle préférait vivre dehors sous une tente de toile que dans un bâtiment de pierres. Déserrant ses poings dont les jointures commençaient à blanchir sans qu'elle ne s'en soit aperçu, Ayili répondit dans un souffle:

- Si vous considérez que passer et repasser dans votre académie pour en faire fuir le plus petit grain de poussière et un passe-temps amusant, alors ces derniers jours ont été les plus amusants de toute ma vie. Quant à moi, je dois avouer que ce n'est pas tout à fait mon point de vue. Je vais plutôt utiliser l'adjectif "désagréable" pour qualifier ces derniers jours.

Elle n'avait pas voulu l'être, désagréable, mais il fallait qu'elle fasse bien comprendre à ce vieillard assit dans son fauteuil qu'elle s'était déjà assez fait manipuler dans sa vie pour ne pas recommencer à l'être, même par lui. Ayili reprit la parole pour ajouter:

-Je ne vous demande pas comment se sont passées vos journées, ça ne m'intéresse pas. Pouvez-vous me dire maintenant si oui ou non, je suis embauchée.

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipili
Admin
avatar

Nombre de messages : 158
Citation : C'est dans son bureau que vous le trouverez le plus souvent...
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   Sam 24 Déc - 19:55

Chipili n'aimait pas du tout le ton employé par cette demoiselle. Il en avait plus que marre d'être méprisé de la sorte par son personnel et par ses élèves. Les lecteurs connaissent maintenant assez bien notre personnage pour savoir qu'il peut se montrer grossier, méchant et tyranique dans des moments pareils. Plus d'un peuvent en témoigner! 

Aussi, vous vous attendez certainement à une réponse comme celle-ci:

- Sortez IMMEDIATEMENT de mon bureau, et quittez mon académie sur le champ, je ne veux plus JAMAIS vous voir ici!

Ou encore comme celle-la:

- Pour qui vous vous prenez, petite insolente, ne savez-vous pas à qui vous vous adressez? Pour la peine, oui, je vous embauche et à plein temps, mais pour le poste de femme de ménage. C'est à prendre ou à laisser!

Mais pas du tout. Ce n'est rien de tout cela que rétorqua le directeur. Vous serez peut être étonnés de constater que Chipili savait faire preuve de clémence et de patience (de temps en temps) et qu'il s'était préparé psychologiquement à bien recevoir la jeune femme et il n'était pas question de ne pas tenir son engagement.

Il adressa le sourire le plus tendre qu'il put à Ayili, lui jeta un regard rempli de compassiom et voici ce qu'il prononça, d'une voix mielleuse:

- N'ayez crainte, ma petite dame, oui je vous embauche, et je vous donne carte blanche pour organiser dès maintenant votre premier cours, qui, j'en suis certain aura un grand succés. 

Il se délecta à observer son interlocuteur. Son visage crispé s'apaisa et son regard s'adoucit. Chipili savait qu'il pouvait manipuler les émotions de la jeune femme comme il le désirait. C'est quand il fut sûr du soulagement et de la quiétude d'Ayili qu'il se vengea, à sa façon:

- Et puisque vous semblez si motivée, si performante, si sûre de vous, je vous chargerai de la mise en place du grand bal d'été. C'est un grand travail que seul vous êtes capable d'accomplir, je n'en doute pas. Oh, oui, c'est vraiment un GRAND travail, ENORME même, dois-je dire... déclara-t-il sur le même ton mielleux, qui sonnait à présent un peu hypocrite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chipiliacademie.1fr1.net
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   Mar 27 Déc - 5:31

Ayili maintenait à la perfection le masque d'impassibilité et de condescendance qu'elle maîtrisait si bien, forgé par l'habitude et l'expérience de sa bien. Elle attendait la réponse du vieillard qui lui faisait face, cachant son impatience et sa crainte qu'il lui refuse l'emploi qui lui revenait de droit. Alors quand les premiers mots franchirent les lèvres de Chipili, les épaules de la jeune femme s’affaissèrent imperceptiblement et son masque disparu comme par magie. Elle s’apprêtait à remercier Chipili, envisageant d'oublier qu'il l'avait contraint à nettoyer toute l'académie, lorsque celui continua sur un ton qui n'annonçait rien de bon.

Elle s'était faite avoir. L'ignoble vieillard gâteux qui servait de directeur à cette école et qui était pourtant renommé dans tout le pays se servait encore d'elle pour servir ses propres intérêts. Et le pire étant qu'Ayili ne pouvait pas refuser, sous peine de se retrouver à nouveau à la rue. Organiser un bal! Après l'avoir utilisé comme domestique, voila qu'il se servait d'elle comme intendante. Mais elle n'était pas à multifonctions non plus. Son truc à elle, s'était l'acrobatie: le jonglage, le trapèze, le funanbulisme et le contorsionnisme. Par l'intendance, ni le balais.

Ayili se recomposa rapidement le masque qui couvrait presque perpétuellement son visage, endiguant une nouvelle bouffée de haine contre Chipili. Puisque c'était ainsi, elle poserait elle aussi ses propres conditions:

-Bien, je le ferais puisque vous ne me laissez pas le choix. Mais je veux un budget illimité, et autant de personnes que je le souhaite sous mes ordres. Soit vous acceptez cela, soit vous vous retrouvez avec un bal médiocre sur les bras, voir pas de bal du tout.

A nouveau, Ayili se retrouvait en train de proposer un marché au vieillard. Il en était de même à chacune de leur rencontre et si elle commençait à en avoir assez, ce ne serait par elle qui reculerait la première.

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chipili
Admin
avatar

Nombre de messages : 158
Citation : C'est dans son bureau que vous le trouverez le plus souvent...
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   Ven 30 Déc - 17:32


Le petit "marché" proposé par Ayili n'avait en rien ôté le sourire sur le visage du directeur. Elle ne l'impresionnait pas du tout. Si cette petite impertinente croyait avoir le dernier mot, elle se trompait, et complètement. Comment pouvait-elle prétendre avoir des gens "sous ses ordres"? Où se croyait-elle? Dans une tribu guerrière, peut-être? 

Voici donc la réponse que reçut Ayili:

- Mademoiselle Ayili, vous aurez à vos ordres toutes les personnes que vous persuaderez de vous aider, bénévolement cela va s'en dire. L'académie regorge de personnes serviables et dévouées, et je ne doute pas que vous trouverez les arguments pour en motiver plus d'un. Quant au budget, jeune demoiselle, sachez qu'il ne peut être associé à l'adjectif "illimité", à moins de vouloir faire un effet de style avec ce bel oxymore. Toute plaisanterie et figure rhétorique mises à part, vous aurez le budget que contient cette bourse, dit-il en lui lançant un sac avec quelques petites pépites d'or.  Et pensez bien à une chose: il y a bien du mérite à organiser un bal avec un gros budget, mais il y en a davantage a en organisé avec une petite bourse! Soyez heureuse, je vous donne l'opportunité d'avoir beaucoup de mérite...

Puis il se leva, tranquillement, se dirigea vers la sortie, ouvrit la porte et fit signe à Ayili qu'elle pouvait sortir.

Le grand Chipili non plus n'était pas prêt à reculer le premier!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chipiliacademie.1fr1.net
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   Ven 20 Jan - 16:33

Bien qu'habituée à maintenir en permanence un masque de neutralité sur son visage, Ayili réprima à grande peine une grimace naissant sous les paroles de Chipili. Elle se doutait que celui-ci n'accepterait pas son marché sans y imposer ses propres conditions. Cependant, elle n'aurait pas pu deviner qu'elle allait se retrouver avec une bourse aussi petite et aucune aide extérieure. Pour une fois, le vieillard surestimait ses capacités. Ayili allait devoir faire preuve de beaucoup d'ingéniosité, et surtout, elle allait devoir tout marchander sans pitié. La jeune femme ignora la voix lascive du vieillard et son regard qui la suivait sans un clignement d'oeil. Elle ne donnerait pas au vieillard le plaisir de la voir dans une explosion de colère. La bourse dans un main, l'autre avec les ongles plantés dans sa paume, Ayili sortit du bureau sous le regard narquois de son propriétaire. Quelques pas plus loin, elle murmura pour elle-même:

- Tu vas voir ce que tu vas voir, le vieux. Moi, je sais faire autre chose que de rester assis derrière un bureau toute la journée et je vais te le prouver. Et qui sait? Peut-être qu'un jour, te m'offriras un peu plus de considération.

Cette fois encore, Ayili reculait.
Mais elle savait que c'était seulement pour prendre plus d'élan et pouvoir mieux franchir l'obstacle qui s'obstinait à lui barrer le chemin.

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Me revoila, j'reculerais pas [Pv Chipili]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coucou me revoilà!
» Me revoila après un imprévu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chipili Académie :: Les aventures dans l'aile principale :: Deuxième niveau :: Bureau de Chipili-
Sauter vers: