AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et la balle continue de rouler [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Et la balle continue de rouler [libre]   Ven 23 Sep - 11:58

Quelques jours s'étaient déjà écoulés depuis qu'Ayili était arrivée à l'académie. On lui avait attribué des appartements qui, bien qu'assez luxueux, ne parvenaient pas à remplacer le logement précédent de la jeune femme. Chaque fois qu'elle poussait la porte du lieu qui lui avait été attribué, un sentiment de dépit l'envahissait. Il n'y avait aucuns piquets fixés aux mur qui lui aurait permis de tendre une corde pour s'entraîner, et les meubles n'étaient pas assez résistants pour qu'elle y accroche son fil. Or, après des journées de dépoussiérage, Ayili avait besoin de s'entraîner pour évacuer. Alors elle prenait ses balles et allait jongler pendant une heure dans les jardins de l'académie, variant les exercices. Puis, lorsqu'elle était soulagée et épuisée, la jeune femme remontait dans ses appartements, y laissait ses balles et partait se laver dans la salle d'eau. En général, elle redescendait aux cuisines grignoter des galettes de maïs avant de s'effondrer sur son lit pour une nuit de sommeil paisible.

En effet, Ayili ne passait pas ses journées à ne rien faire, raison pour laquelle elle était plus qu'épuisée le soir venu. Car, pour ceux qui l'ignorent encore, sachez que la jeune femme s'était vu attribuer le poste de domestique, et non pas celui de maître acrobate comme elle était venue le demander. Sa mission était donc de nettoyer toute l'académie avant l'arrivée des premiers élèves. Prenant son rôle à cœur, l'apprentie domestique s'était servie de son élément pour dépoussiérer les salles et les couloirs. Et comme l'académie était immense et cela lui avait prit plusieurs jours. Mais ce matin, en se levant, il ne lui restait plus que les trois dortoirs à faire, et Ayili s'était promis de les terminer aujourd'hui pour pouvoir enfin réclamer le poste qu'elle désirait.

Franchement, qui avait eu l'idée stupide de créer trois maisons, et donc trois dortoirs correspondants? Et qui avait eu l'idée encore plus stupide de mettre plus de trente lits dans chaque dortoir? Ayili en était très précisément à son quatre-vingt-septième de la journée. Il lui en restait six à faire, et la jeune femme en avait plus que marre. Le soleil avait presque terminée sa course dans le ciel. A cette heure, habituellement, Ayili jonglait dans les jardins de l'académie. Mais aujourd'hui, des draps plein les bras, la jeune femme était tiraillée entre le désir de tout lâcher et de terminer demain, et celui de finir immédiatement pour enfin passer à autre chose. La mine renfrognée, elle posa les draps sur un lit pas encore fait, et se coucha sur un autre. Une pause était exactement ce qu'il lui fallait. Juste une petite pause.. pas très longtemps. Alors que les paupières de la jeune femme se fermaient d'elle-même, elle entendit une respiration toute proche. Elle se redressa en sursaut et demanda:

-Eh.. T'es qui? Qu'est ce que tu fais ici?

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzāhuanittzin Quiyahuitl

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 29
Citation : Aprenez et vous y ariverez! =D
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Mar 27 Sep - 17:25

Tzahuanittzin alla dans le dortoir des quetzals car si elle voulait que dans deux jours Cozamalotl sache nager il fallait commencer dés maintenant.

Bon, il faut que je commence par la trouver, elle va peut t’être être dans son dortoir, je crois que c’est celui des quetzals dans l’aile principale. Oui, mais dans quel niveau ? Ca ne peut pas être dans le premier mais peut être dans la troisième, oui ca devait être sa. Bon Je vais chercher dans le troisième niveau.

Une fois arrivée au troisième niveau, elle trouva deux salles vides puis au fond une salle avec des lits.

Très bien ce doit être là, mais est-ce-que Cozamalotl est-la ? Peut être, pas sur, Mais bon il faut que j'essaye.

Elle entrait mais ne vit pas son élève dans les dortoirs mais une jeune femme couché sur un des 33 lits de la chambre.

Mais qu’est ce quelle fait la ? Et pourquoi la chambre n’était pas finie ? Je crois que c’est une domestique qui c’est endormie pendant son travail. La pauvre elle à dut avoir une dure journée. Faire le ménage est très fatiguant et salissant.

Quand elle allait partir la jeune femme se réveilla et lui dit Eh... T'es qui? Qu'est ce que tu fais ici?

Elle était prête à répondre quand une troisième personne rentra dans la pièce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cozamalotl Izel

avatar

Nombre de messages : 30
Citation : C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde (Boris Vian)
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Mar 27 Sep - 20:30

Cozamalotl prit du temps à trouvé son nouveau dortoir. Elle n'était pas habitué d'être dans autant de couloir. J'ai enfin trouvé! Se dit-elle en voyant pleins de chambres près de l'endroit où on l'avait renseigné. Mais en arrivant dans une chambre parcequ'elle avait entendut une voie elle trouva sa nouvelle maître de natation surprise de la voir arriver. Alors Cozamalotl lui dit:
-Bonjour et désolé mais je ne suis pas prête pour commencer les cours de. . . vous savez quoi. . . déclarât-elle.
Elle ne voulait pas prononcer ce mot qui l'effrayait rien que dis penser: natation. Mais à son tour surprise, elle entendit une voix qui parlait et elle crut que c'était Tzahuanittzin alors qu'elle ne bougeait même pas les lèvres. Elle ne compris pas tout de suite. Mais si ce n'est pas Tzahuanittzin qui parle alors qui? Ahhh. . . se doit être la fille derrière Tzahuanittzin pensa Cozamalotl. Alors elle ignorât un moment sa nouvelle prof et se dirigeât vers la fille. Elle s’arrêtât juste devant elle, puis elle la regardât attentivement. C'est à ce moment là que Cozamalotl vit plus attentivement la belle jeune fille au cheveux blanc qui la regardait aussi. A cause de sa timidité, elle recommença à chiffonner les manches de son pull. D'ailleurs ses mains étaient la seule partie de son corp a pouvoir bouger a ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzāhuanittzin Quiyahuitl

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 29
Citation : Aprenez et vous y ariverez! =D
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Mer 28 Sep - 20:36

Tzahuanitzin avait enfin retrouvé son élève mais sa se voyait elle ne voulait pas nager ! Pour le maitre de l'eau c’était un plaisir et elle allait essayer de lui transmettre se plaisir. Mais pour cela il fallait commencer tout de suite!

Bon commençons par la faire venir. Je croi qu'il vaut mieu que moi je l'amène car elle n’en a pas envie. Ca se voit.

« Heu Cozamalotl ? Je voudrais commencer dès que possible alors je te laisse une demi-heure pas plus pour te préparer. Je viendrai te chercher ca te va?
Pardon mademoiselle mais je crois qu’on vous a interrompue ? Cette élève va dormir ici à partir d’aujourd’hui. Pardon, j’ai oublié de me présenter, je suis Tzahuanitzin le maitre de l’eau. Mais je crois que vous êtes Ayili ? Mais vous n’étiez pas maitre acrobate ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cozamalotl Izel

avatar

Nombre de messages : 30
Citation : C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde (Boris Vian)
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Jeu 29 Sep - 20:20

Cozamalotl se retourna pour écouter ce que lui disait Tzahuanittzin. Plus le temps s'écoulait plus le moment du cours de natation allait commencer. Ça l'inquiétait énormément. Elle attendit que son maître de natation eut fini, puis, dès qu'elle sut que la belle jeune fille au cheveux blancs était la maître acrobate, elle s’inquiéta encore plus. C'était avec elle que Cozamalotl allait devoir s'attacher les cheveux! Quelle horreur, je ne sais pas qu'elle impression je vais lui donner quand elle saura que je déteste m'attacher les cheveux! se dit Cozamalotl. Elle n'osa pas parler mais elle fit un mouvement de la tête à Tzahuanittzin pour lui dire que oui; ça lui allait qu'on vienne la chercher dans une demi heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Dim 2 Oct - 11:24

La jeune femme qui faisait face à Ayili était plutôt jolie. Ses cheveux court mettaient en valeur son visage, et plus particulièrement ses yeux d'une couleur sombre. Ses vêtement en revanche lui donnaient un air très strict qui contrastait avec son regard mais s'alliaient parfaitement avec sa voix. Ayili entendit plus qu'elle ne vit une troisième personne entrer dans les dortoirs. Elle tourna la tête pour apercevoir une jeune femme d'environ quinze ou seize ans. Une élève probablement. D'ailleurs, la première femme en était surement une aussi, bien qu'elle paraissait un peu plus âgée. La future maître acrobate ignorait que les premiers élèves avaient fait leur entrée à l'académie. Si elle l'avait su, elle aurait essayé de terminer les lits plus rapidement. Mais Chipili n'avait pas daigné l'en informer, et maintenant, Ayili se retrouvait avec six lits sur les bras et deux élèves dont l'une semblait plus perdu que l'autre.

La plus jeune des deux élève s'adressa à la plus âgée, mais le ton de sa voix indiquait qu'elle lui portait un mélange entre le respect et la peur. Peut-être que la première femme entrée dans la pièce n'était pas une élève. Peut-être même était-elle un professeur. Perdue dans ses pensée, Ayili ne comprit pas immédiatement que la plus âgée s'adressait à elle. Elle loupa les premiers mots, mais fit attention aux suivants.

Ainsi, la jeune femme à l'air strict s'appelait Tzahuanitzin. Et c'était un professeur qui voulait donner ses premiers cours dès maintenant. Ayili ne savait pas quels étaient ces cours, mais Cozamalotl semblait terrifié à l'idée de devoir y participer. La future maître acrobate se leva du lit où elle était assise et annonça d'une voix autoritaire, plongeant son regard dans celui de Tzahuanitzin:

- Je suis bien Ayili, mais j'ignore comment vous me connaissez. Enfin peu importe. Sachez que vous ne m'avez pas interrompu, mais que je prenais quelques minutes de pause. Car voyez-vous, je ne serais accepté dans cette académie que si je la nettoie de fond en comble, selon les ordres de Chipili. Comme vous pouvez le voir, il ne me reste que ces six lits à faire, et se serait aimable à vous de m'aider. Je pourrais dès ce soir avoir mon poste.

Ayili jeta un coup d'œil vers le soleil qui terminait sa course vers l'horizon. Elle se tourna à nouveau vers les deux jeunes femmes et continua:

- Autre chose: vous ne comptez pas réellement faire cours à cette jeune femme à cette heure, alors qu'il fera nuit dans peu de temps? Sans vouloir vous offenser, le moment me semble assez mal choisi.

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzāhuanittzin Quiyahuitl

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 29
Citation : Aprenez et vous y ariverez! =D
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Dim 2 Oct - 13:26

Tzahuanitzin entendit enfin la voie d’Ayili, oui elle ne s’était pas trompé c’était bien elle. Et ce quelle avait dit était bien vrai : il était trop tard pour donner un cour. Elle avait à peine réalisé quelle heure il était. Il fallait quelle se prépare pour le lendemain car si elle voulait être professeur dans cette académie.

« Je doit aller me préparer mais cette femme me demande de l’aider et je ne peut pas, mais bon si je veux bien m’entendre avec mes collègues il faut que je l’aide. Très bien je vais l’aider. Mais mon élève aussi devra le faire. »

- Je veux bien vous aider un peu car se doit être gênant de ne pas avoir son poste quand on le mérite, puis s’adressant a Cozamalotl elle dit : Ayili a raison, il est tard et je ne vais pas te faire nager à cette heure ci. Mais ne te fait pas d’illusions demain je viendrais te chercher. Maintenant je vais aider Ayili à faire les lits ; tu devrais faire de même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cozamalotl Izel

avatar

Nombre de messages : 30
Citation : C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde (Boris Vian)
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Dim 2 Oct - 15:08

Cozamalotl était soulager, elle n'allait pas devoir nager aujourd'hui. Les deux professeurs allaient faire les lits et on lui avait demander de les aider. Pourquoi pas, je n'ai rien de prévu pour se soir et cela m'aiderait à connaître mieux mes professeurs se dit Cozamalotl. Donc elle leur répondit:
-D'accord, je vais juste poser mes affaires et j'arrive, leur dit-elle.
Il y avait plusieurs armoires mais Cozamalotl ne savait pas laquelle choisir et elle n'allait pas à se mettre à choisir maintenant. D'abord, il fallait aider.
Alors elle prit ses affaires et elle allât les poser à côté de la porte, de façon à se qu'elles ne gênent pas. Puis elle est revenue à côté des deux autres filles en attendant qu'on lui dise par quoi commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzāhuanittzin Quiyahuitl

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 29
Citation : Aprenez et vous y ariverez! =D
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Lun 3 Oct - 18:56

Tzahuanitzin commençait à faire un lit quand elle vit Cozamalotl entrai de rêvasser.
Mais pourquoi ne fait elle pas un lit ?

Elle doit être de ses élèves à qui il faut toujours tout expliquer.


-Heu… Cozamalotl ? Si tu veux tu peux faire les deux lits du fond. Moi je ferais ces deux las. Dépêche-toi, il ne faut pas trainer.

Et voila ! Elle va se maitre a faire deux lits, enfin j’espère…

_________________


Dernière édition par Tzāhuanittzin Quiyahuitl le Lun 3 Oct - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cozamalotl Izel

avatar

Nombre de messages : 30
Citation : C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde (Boris Vian)
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Lun 3 Oct - 20:20

Cozamalotl vit les deux femmes commencer à faire les six lits restant. Elle allait commencer à aider quand Tzahuanittzin lui dit "...si tu veux tu peux faire les deux lits...". Ces mots là sont ceux qui lui avait le plus énervé. Crois-elle que je vais rester planté là à ne rien faire? Je suis habitué à faire des lits et j'aime aidé les gens, se dit Cozamalotl. C'était rare que Cozamalotl se mette en colère, mais elle ne le manifestait jamais. Ces sentiment restait au plus profond d'elle même et donc elle se contenta de lui répondre:
- Oui chef! lui dit-elle d'un air enthousiaste.
Ayili nous regardait, Cozamalotl sentit qu'elle voulait dire quelque chose, mais ce n'était que son intuition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzāhuanittzin Quiyahuitl

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 29
Citation : Aprenez et vous y ariverez! =D
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Lun 3 Oct - 21:54

Tzahuanitzin allait éclater: "Oui chef!" voila ce qu'avait répondu son élève. Quelle insolance! (je sais que si on dit ca à un élève il va dire que c'est exagéré, mais bon pour Tzahuanitzin c'etait comm ca.)

Je crois que demain je vais commencer par lui faire un sermon puis après une petite surprise va l'atendre... J'espère qu'elle ne se fachera pas! On véra bien. Et cette jeune femme, elle travaille dur pour son métier: nétoyer à fond cette accadémie devait être très dificile et casse-pied! Voilat, j'ai fini un lit. Maintenan je m'ataque au deuxième. Pff! C'est fatiguant! J'en ait asser, un maître de l'eau ne devrait pas être entrain de faire ca, ni un maître acrobate d'ailleur! Les él`ves pourait le faire s'il n'y a pas de domestiques! Maintenant que j'ai accepter de l'aider je ne peux pas arréter! Et puis je ne regraite pas de l'avoir fait, il faut s'aider! Oui c'est ca. Et en plus j'ai presque terminé...Et voilat! Enfin! Maintenan il faut que je me prépare ppour demain.

-Bon j'ai finit. Je vais vous laisser, sauf si je peux vous aider? J'espère que vous aurez votre vrai poste dé maintenant!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Mer 5 Oct - 12:19

L'élève et le maître ne semblaient pas être sur la même longueur d'onde. Alors que la première paraissait plutôt timide, réservée et rêveuse, la seconde était bien plus autoritaire et n'acceptait aucun écart. Ayili s'étonna de cette grande différence de caractère alors qu'elles n'avaient que quelques années d'écart. Et dire que beaucoup dans sa troupe murmuraient qu'elle-même était sévère autant envers elle qu'envers les autres! La jeune acrobate devrait leur faire rencontrer Tzahuanittzin. Ainsi, ils réviseraient leur jugement.

En s'apercevant que les deux jeunes femmes se mettaient à l'ouvrage en faisant chacune deux lits, Ayili fit un effort presque surhumain pour saisir de nouveaux draps dans la pile de linge. Il ne lui restait plus que deux lits à faire, mais son esprit tout entier lui criait de se coucher à nouveau pour essayer de dormir un peu. Le nombre de lit fait par le jeune femme dans la journée était probablement un record national, et continuer exigeait d'elle une volonté que peu possédait. Mais cette volonté, Ayili l'avait. Et elle avait du en faire preuve à plusieurs moment dans sa vie, que se soit lorsqu'elle vivait encore avec sa famille, ou lors de ses entrainement rigoureux avec la troupe. La jeune acrobate fit donc le travail qui l'attendait et termina au même moment que les deux autres. Évidemment, le travail n'était pas vraiment parfait. Une couette pendait un peu trop du côté gauche, et l'autre semblait fourrée en boule dans le drap, mais Ayili haussa les épaules. Elle en avait marre de ces stupide lits qui n'avaient qu'à se faire tout seuls. Se tournant d'abord vers Cozamolt, elle lui dit:

-Merci. Nous allons te laisser. Tu peux t'installer, mais tu risques d'être seule pendant quelques jours. Les autres élèves arriveront surement d'ici une semaine ou deux. En attendant, je ne peux que tu conseiller de choisir le meilleur lit et de faire le tour de l'académie.

Puis, elle se tourna vers celle qui s'était présenté comme étant le maître de l'eau. Elle paraissait bien jeune, mais ses mots trahissaient les épreuves qu'elle avait surement déjà du traverser.

-Merci à toi aussi. Tu ne peux pas savoir à quel point faire ces lits me faisait horreur. J'irais voir Chipili demain. La seule chose dont j'ai envie pour le moment est de dormir.

Un gargouillement provenant de son ventre interrompit la phrase d'Ayili. Elle reprit:

-Et je crois que je vais aller manger quelque chose. Tu veux que je te montre où sont les cuisines?

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cozamalotl Izel

avatar

Nombre de messages : 30
Citation : C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde (Boris Vian)
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Mer 5 Oct - 17:55

Ayili ,et sûrement Tzahuanittzin, allait aller manger. Mais Cozamalotl n'avait pas faim. Et de toute façon Ayili avait raison, Cozamalotl devait choisir un lit d'abord. Alors elle regardât tout les lits de loin. Elle choisit un lit près d'une fenêtre, c'est plus pratique d'être près d'une fenêtre quand il fait chaud. Cozamalotl prit ses affaires avant de les mettre dans l'armoire la plus proche de ce lit. Elle avait terminé très vite de s'installer et dit aux autres filles:
-Je m'en vais déjà pour connaître mieux l'école, car il fera bientôt noir et ce n'est pas prudent de se promener la nuit, leur déclara Cozamalotl.
Donc, elle reprit son chemin dans l'académie et laissa derrière elle les professeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzāhuanittzin Quiyahuitl

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 29
Citation : Aprenez et vous y ariverez! =D
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Jeu 6 Oct - 19:50

Tzahuanitzin se rendit bien vite compte qu'Ayili coyait quelle êtait très jeune. Tzahuanitzin essaiyait "d'étudier la nature humaine" comme lui avait dit un bon vieu ami ... Elle sut lire tout de suite dans les yeux d'Ayili, quelle la considérait trop sévère avec son élève.

-Merci beaucoup de bien vouloir m'aider mais il faut que je me prépare avant que la nuit tombe. Je vais aller dans ma chambre qui est je crois à côté de la tiene. Si je peut t'aider en quelque chose j'essaierai de taider.

Elle allait partir quand elle crut bon de lui faire une petite remarque...

-Ah! Et je voi que tu me croit très jeune mais en réalité je ne le suis pas tellement... J'ai 22 ans. Et tu sais je vais être moin sévère avec Cozamalotl dans les prochins cours.

Elle était sur le point de partir mais elle voulait savoir si elle allait dire quelque chose pour ne pas être grosière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayili Tonantzin

avatar

Nombre de messages : 65
Age : 23
Citation : On croit que les rêves, c'est fait pour être réalisé. C'est ça, le problème des rêves. C'est qu'ils sont fait pour être rêver [Coluche]
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Dim 23 Oct - 16:55

[désolé du retard, mais j'avais beaucoup de choses à faire, du coup je n'ai pas eu le temps de venir poster un réponse. Mais la voila enfin Very Happy ]

Après avoir posé ses quelques affaires à côté d'un lit tout juste fait, la jeune Cozamalotl prononça quelques mots et disparu du dortoir. Une esquisse de sourire se dessina sur les lèvres d'Ayili. La jeune élève semblait totalement perdu dans cet environnement nouveau. Explorer un peu l'académie ne pouvait que la rassurer et lui donner confiance en soi. Et elle avait intérêt à avoir confiance en elle si elle voulait un jour marcher sur un fil ou jongler avec plus de trois balles. Voir, faire les deux en même temps.

Ayili attendait toujours la réponse de sa jeune collègue. Celle-ci la remercia mais refusa pourtant sa proposition tout en lui proposant de l'aide. La réflexion suivante apporta un nouveau sourire à l'acrobate qui s'évanouit instantanément. Elle répondit rapidement:

-Je n'ai pas besoin d'aide. Mais merci quand même. Et... Tzahuanittzin, 22 ans, c'est jeune. Et tu gères ton élève comme tu veux. Je n'ai pas à m'en mêler. Je détesterais que l'on se mêle de mes cours.


Sur ce, Ayili passa devant la jeune femme et s'engouffra dans le couloir. Il ne lui fallu pas plus de quelques minutes pour faire le trajet jusqu'à ses appartements. La fille aux cheveux blancs se déshabilla rapidement, se coucha et s'endormit aussitôt, oubliant Chipili et les lits des dortoirs de son académie pour entrer au pays des rêves.

_________________

Je suis la jeune fille aux cheveux blancs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tzāhuanittzin Quiyahuitl

avatar

Nombre de messages : 154
Age : 29
Citation : Aprenez et vous y ariverez! =D
Date d'inscription : 17/09/2011

MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   Sam 29 Oct - 11:16

Une fois qu'Ayili lui répondit et quelle fut partie Tzahuanitzin décida d'aller elle aussi se coucher. Elle alla donc directement se coucher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et la balle continue de rouler [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et la balle continue de rouler [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chipili Académie :: Les aventures dans l'aile principale :: Troisième niveau :: Le dortoir des Quetzals-
Sauter vers: